Publié par

Une petite récolte, mais un bon cru pour les vendanges à Cabestany

Guillaume Carreras, Marc Pomarède et Jean-Michel Tisseire, passionnés par un métier ancestral.

Les tombereaux débordant de raisins entrent à la cave coopérative Terroirs romans.

La cave coopérative Terroirs romans qui regroupe les viticulteurs de Cabestany, Alénya, Villeneuve-de-la-Raho, Elne et Saint-Nazaire, est en pleine effervescence en cette période de vendanges. Elles ont débuté fin août avec l’emploi des machines pour certaines parcelles, suivies par les équipes de saisonniers sur d’autres grands secteurs. Le muscat petit grain vient d’être rentré. Traité à la cave, il est pressé de suite et son jus déversé dans les grandes cuves pour la période de macération.

Il sera suivi par le célèbre macabeu d’origine catalane reconnaissable à ses grosses grappes de couleur jaune dorée à la maturation, pour la production des blancs. Puis arriveront le carignan et la syrah, cépages à l’origine des rosés plébiscités de plus en plus sur les tables. « La récolte ne sera pas très importante cette année, mais de très belle qualité, déclare Marc Pomarède, président de la cave. Les grains sont magnifiques. Ils ont été abrités de la chaleur estivale grâce à l’épais feuillage et bien que nous n’utilisions que peu de traitements, nous n’avons eu à déplorer aucune maladie ».

« Quelques belles années devant nous »

Malgré les difficultés inhérentes à tous les métiers liés à l’agriculture, la vigne ici parvient à tirer son épingle du jeu. Marc Pomarède, avec à ses côtés Guillaume Carreras directeur de la cave, et Jean-Michel Tisseidre, maître de chais, en restent persuadés : « Nous avons encore quelques belles années devant nous et tant que le bon vin sera apprécié par tous, nous serons présents ».

Ces infatigables travailleurs, aux mains noueuses comme les ceps et détenteurs d’un savoir-faire ancestral, donnent rendez-vous à tous pour échanger sur leurs activités samedi à l’occasion de la fête des vendangeurs au village, puis en octobre lors des festes catalanes pour le traditionnel primeur.

JDM – L’indépendant du 12/09/2019